14 juin 2007

Scandale dans l'édition BD. Irrespect envers les auteurs.

Edit : J'ai mis ce message suite à ma prise de connaissance de l'affaire Vilebrequin. Je n'ai écris aucun mot du message ci dessous, il est entièrement d'Obion. Par manque de temps je n'ai pas fait de message personnel, mais je soutiens les auteurs, et j'avais envie de faire passer cette info ici.

Par contre, j'ai été très surprise d'avoir été mise en lien sur le blog de kstr (j'ai vu ça grâce aux stats), mais j'ai compris que c'était parceque j'avais mis en lien leur communiqué officiel.

Tiens j'écoute Daniel Mermet sur France Inter, et je trouve la disparition "d'arrêt sur image" scandaleuse. Je ne regardait pas toujours cette émissions, mais l'arrêt de cet espace de liberté est consternant.  Affaire à suivre selon Daniel Schneidermann...

Je copie-colle le message d'Obion posté sur son blog.

"Suite à une erreur de mise en page dans le fichier d'impression, l'ensemble du premier tirage de Vilebrequin, soit 8000 exemplaires, a été mal imprimé et une grande partie se trouve aujourd'hui en librairie, disponible à la vente.

Le souci : Un décalage d'une page au début de l'album. C..'est à dire que la page 1, au lieu de se trouver logiquement sur une page de droite, se retrouve à gauche, en vis à vis avec la page 2. Du coup, l'ensemble des 98 pages du livre est décalé.

Il va de soit que les "effets de suspens" de fin de page et le rythme de l'album sont complètement ruinés.

Mais le plus grave, c'est que tout l..'album a été travaillé sur un concept de petites scènes de deux pages jouant sur la symétrie des vis à vis. C..'est la charpente même du récit, l'idée étant, sur la majeure partie de l'album, de faire une sorte de catalogue avec des scènes de 2 pages cloisonnées en vis à vis.

Le décalage dénature complètement notre travail et cette version s'avère donc être défectueuse!

Pour vous en convaincre, voici quelques exemples de doubles pages telles qu'elles étaient prévues. Ils sont peu nombreux mais je pense que c'est assez parlant pour que l'on puisse imaginer la catastrophe d'un décalage de toutes les pages de l'album.

exemple1ptt

Vilebrequin © Obion/Le Gouëfflec/Casterman

exemple2ptt

Vilebrequin © Obion/Le Gouëfflec/Casterman

exemple3ptt

Vilebrequin © Obion/Le Gouëfflec/Casterman

exemple4ptt

Vilebrequin © Obion/Le Gouëfflec/Casterman

Notre éditeur (Casterman - collection KSTR) s'est gardé de nous informer de la malfaçon jusqu'à ce que le livre soit envoyé en librairie, nous mettant ainsi devant le fait accompli.

Arnaud et moi-même avons immédiatement demandé à notre éditeur qu'il fasse le nécessaire pour faire retirer l'album des librairies en informant les libraires de cette erreur d'impression. Ce qu'il a refusé, considérant apparemment cette requête comme un caprice d'auteur ou une .."réaction émotionnelle".

Depuis une semaine, le groupement BD SNAC (Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs) nous soutient dans notre démarche afin de trouver un accord à l'amiable avec l'éditeur.

A l'heure actuelle toutes les tentatives de médiation ont échoué, Casterman refusant d'admettre que ces exemplaires sont défectueux et n'évoquant qu'une réédition prochaine "optimisant" le livre. De même, si un retrait des exemplaires de la première édition ratée était bien évoqué, Casterman n'a voulu s'engager sur aucune date précise concernant cette demande, pourtant simple, à faire parvenir aux libraires. 

Ayant finalement  refusé de signer une lettre-accord nous demandant de garder le silence sur toute cette affaire, nous pouvons enfin vous informer de la situation.

Le livre est en librairie malgré notre opposition. Notre travail d'auteur y est complètement dénaturé portant ainsi atteinte à notre droit moral. Juridiquement parlant, nous ne pouvons sans doute pas vous demander de ne pas l'acheter en l'état mais, artistiquement parlant, inutile de dire que nous ne reconnaissons pas cet album (en l'état) et ne dédicacerons pas ces exemplaires.

Nous ne voyons aucune objection à ce que cette information circule largement.

Nous ne comptons pas laisser cette affaire sans suite, la considérant comme une grave atteinte à notre droit moral, fondement même du droit d'auteur.

Obion

Petite réaction suite à la lecture du communiqué officiel KSTR.

Que ce soit bien clair. Ce que nous demandions à KSTR n'était pas simplement le retirage de l'album corrigé (ce qui est la moindre des choses) mais qu'ils reconnaissent l'erreur d'impression auprès des libraires et surtout les incitent à retirer l'album des ventes dans les plus brefs délais.
C'est ce que nous avons exigé il y a une semaine (pendant laquelle nous avons pris sur nous pour ne pas communiquer sur la question dans l'espoir de trouver une solution à l'amiable qui aurait arrangé tout le monde. Pendant ce temps là les livres arrivaient en librairie chaque jour et commençaient à se vendre). Aujourd'hui, malgré l'intervention du SNAC rien n'a été fait en ce sens.

Leur proposition de permettre aux libraires de substituer les stocks de livres à l'arrivée d'une nouvelle mouture de l'album (d'ici 2 mois au plus vite) sans les prévenir clairement que ceux qui leurs sont arrivés sont défectueux ne nous satisfait pas.

Cette proposition signifie : laisser vendre l'album dans cet état jusque fin Juillet? (Aout? Septembre?) sans communiquer officiellement sur son aspect défectueux (ou impropre à la vente ou souffrant d'un défaut de fabrication, peu importe.). Ceux qui connaissent un peu le marché de la bande dessinée savent très bien que la vie d'un album en librairie est concentrée sur les premières semaines après la sortie. Le mal sera fait.
Nous ne pouvons pas accepter cette proposition qui trompe le lecteur sur la marchandise pendant plusieurs semaines et nie purement et simplement la demande des auteurs.

Par respect pour notre travail. Par respect pour les lecteurs.

Je note cependant que Didier Borg ne dément pas notre version des faits et désire soutenir notre travail...

Obion

>>La version du Syndicat des Auteurs et des Compositeurs -section BD

Posté par Lyaze à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Scandale dans l'édition BD. Irrespect envers les auteurs.

Nouveau commentaire